28 mars 2016

Un petit cadre récup

Comme je ne suis pas très causante en ce moment, la page blanche .... alors je préfère te montrer amie lectrice ...  que je continue à faire marcher mes 10 doigts !

d'abord J'ai peint des gomettes pour faire  ...... un truc !

20150819_104804

Et j'ai peint de la feutrine

20150828_140130

Et enfin je me suis bricolé un petit cadre avec la boite d'emballage de mon serviteur à gâteau Orval !

20160109_133120

D'abord tu récupères un couvercle de boite ronde, ou carré ou triangulaire c'est toi qui voit, puis tu sors la perceuse et tu fais des petits trous tout autour a 1cm d'intervalle environ et tu couds au point arrière avec de la laine .... enfin tu vois quoi !

Ensuite tu fais un rang de mailles serrées ou deux et tu laisse libre court à ton imagination tu libères ton crochet ..... !!!

20160109_135705

20160109_144506

Une fois que tu as fini, que le résultat te convient, tu ranges le fauve (le crochet) tu poses bien à plat et tu verniscolle la bordure pour qu'elle reste bien droite, bien drrrrrruuu !!

20160109_170107

Après séchage tu peux accrocher ce très bel objet ouskeutuveu !!!

20160123_144131

 

20160123_144040


19 février 2010

laques

Pour ceux qui ne connaissent pas, une petite explication s'impose !!!

Technique née en Chine, on parle de "la laque" au féminin, lorsqu'on désigne la matière coulant de l'arbre "rhus vermicifera" avant de s'oxyder et de durcir en vernis. Elle prend le genre masculin lorsqu'elle devient le travail de l'objet.
La Chine a pratiquement inventé tous les procédés, qui ont pour certains été repris et améliorés ailleurs, notamment par les Japonais.
La laque servait principalement à protéger les objets, meubles ou ustensiles, tout en étant un système de décoration et très lié à l'architecture.
S'oxydant facilement à l'air, elle est essentiellement rouge ou noir (on rencontre des problèmes chimiques en utilisant d'autres couleurs ). Pour varier la palette des teintes, on incruste du nacre, du jade ou de la coquille d'oeuf, des feuilles de métal ou du saupoudrage d'or...
Ce qui caractérise la technique du laque, est l'application de plusieurs couches de couleurs séchées puis poncées pour pouvoir faire réapparaitre différentes formes et couleurs.
Le hasard et l'imprévu jouent un rôle important dont on peut jouer, et constitue une source de recherche et de création, où peut finalement s'établir une grande spontanéité.
La laque végétale étant très chère, on utilise d'autres produits plus modernes de remplacement, car les problèmes de teintes ne se rencontrent qu'avec la laque végétale.
Les peintures nitrocéllulosiques utilisées en carrosserie, très épaisses et séchant assez vite et difficiles à travailler, les vernis gras, les alkydes, les polyuréthanes.....

Vous pouvez visiter ce site et découvrir le travail de plusieurs artistes : Laqueurs associés pour la Création
et feuilleter ces ouvrages....
Secrets d'ateliers, les laques
Catherine Nicolas et Fabienne gambelle
Editions Solar 2006
Catherine Nicolas nous invite dans son atelier pour découvrir l'étendue illimitée des possibilités que procure la laque.
La Laque
Jean-pierre Bousquet
Dessain et tolra 1980
Aperçu historique de la technique de la laque, notions pratiques d'exécution......
Quasiment introuvable je le cherche encore !!

Et avant que l'allergie aux vernis ne fasse son apparition et n'attaque mes sinus , ma dernière  laque n'étant pas encore terminée (pour l'instant) je vous montre l'avant dernière !!!


chrysalide

Posté par mimipoudderiz à 17:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,